Dans quels cas faut-il prévoir la pose d’une chape de ravoirage ?

Pour avoir un logement solide, la chape de ravoirage est une installation nécessaire. Elle permet d’harmoniser une surface irrégulière et de mieux installer les circuits thermiques ou phoniques. Il est possible de réaliser une chape de ravoirage (ciment, mortier et sable) dans une nouvelle construction, mais aussi sur un ancien chantier. Cette structure est destinée à envelopper les tuyaux qui transportent la chaleur dans les pièces. Contrairement aux autres formes de béton ou de revêtement (parquet flottant ou collé, carrelage, résine, sol souple…), cette couche de mortier est un puissant isolant. Découvrez dans cet article quand la prévoir.

Qu’est-ce qu’une chape de ravoirage ?

Différents matériaux interviennent dans la fabrication d’une chape de ravoirage. Elle représente une couche de mortier (sable, ciment, et adjuvants) à l’image des autres types de chapes, mais elle est constituée d’une petite quantité de liant. Ce mélange de mortier apporte une amélioration à la caractéristique du matériau. Le mortier peut noyer des gaines et des conduites dans le sol, il est dit « autonivelant ». Cette chape peut se réaliser en utilisant différents types de mortiers. Ainsi, il sera possible d’opter pour le type traditionnel, allégé ou fluide autonivelant. Dans ces cas, la chape n’est pas lourde et reste simple à couler.

Caractéristiques chape de ravoirage

Concrètement, faire une chape de ravoirage se fait rapidement avec des centrales automatisées en déplacement. Grâce à des processus informatiques précis, sa fabrication et sa pose deviennent très aisées. Tout se passe en continu et de manière directe pour la mise en place de la pose. Elle doit être posée obligatoirement sur du béton frais avant son séchage rapide qui se passe entre 24 h et 36 h. Elle garantit le bon fonctionnement des planchers chauffants lorsqu’elle est dosée en ciment. Il est possible d’opter pour l’utilisation des carreaux ou des moquettes pour le revêtement du sol.

À lire aussi : Qui prend en charge les frais de réparation de canalisations bouchées ?

Chape de ravoirage : une installation nécessaire dans certains cas

La chape de ravoirage est un dispositif installé dans le but de couvrir les circuits thermiques tout en compensant les différences de niveau existantes. Dans certains cas, son utilisation est même rendue obligatoire. Ainsi, il faut noter que dans le cas d’une épaisseur minimale de 4 cm, l’installation d’une chape de ravoirage ne représente plus une option. Son installation permettra à l’électricien et au plombier de couvrir de manière adéquate les différentes gaines ainsi que les câbles électriques dans le cas de l’existence d’un plancher chauffant. Cette obligation est notifiée dans le DTU 52.1 5.3.3 relatif aux conditions d’application du ravoirage.

Il existe plusieurs avantages offerts par les chapes de ravoirage une fois qu’elles sont fabriquées pour le logement. Elles constituent une enveloppe de taille pour toute forme de tuyaux et restent loin des bétons classiques en termes de comparaison. Elles sont économiques et légères. Elles favorisent une bonne performance thermique et acoustique de tous types de revêtement de sol. Vu qu’il est possible de noter une facilité liée à l’installation de ces mortiers et leur rapidité à sécher, il est possible de les installer dans tout type de bâtiment : écoles, magasins, hôpitaux… Les mortiers permettent de corriger les écarts de niveau au sol.

Chape de ravoirage : mise en place et coût

La mise en place d’une chape de ravoirage n’est pas compliquée à réaliser. Par contre, se référer à un professionnel compétent et expérimenté sera d’un grand intérêt. La réussite de ce type d’ouvrage demande de l’expertise, mais également l’obtention de différentes accréditations. Un professionnel vous aidera à obtenir un travail de qualité et connaîtra les dispositions à prendre en cas d’éventuels incidents. Le professionnel se chargera de réaliser certains travaux de préparation avant toute chose. Une fois la pièce humidifiée et les gaines solidement fixées, le dispositif pourra être installé pour un séchage au bout de deux jours environ.

La chape de ravoirage est un investissement non négligeable. Le prix est défini en fonction de la surface et bien évidemment de la hauteur de la chape à fabriquer. Le prix à appliquer se calcule au m³. Vous pourrez investir pour 1 m³ de chape de ravoirage jusqu’à 300 euros en moyenne. Le coût de la pose est compris entre 20 et 40 euros par m². Il peut varier suivant l’épaisseur du ravoirage. Pour une pose de 5 cm d’épaisseur/m2, le prix est estimé à 50 euros TTC avec une main-d’œuvre avoisinant 30 euros/heure. Référez-vous à plusieurs devis afin de réaliser le meilleur choix possible.

Découvrez également : Combien coûte un dépannage plomberie ?